Père Carrón (CL) : « Par le choix de ce nom, il nous indique qu’il n’a pas d’autre richesse que le Christ » - Revue de presse

Père Carrón (CL) : « Par le choix de ce nom, il nous indique qu’il n’a pas d’autre richesse que le Christ »

Bureau de presse de CL Communiqué de presse

14/03/2013 - À la nouvelle de l’élection du nouveau Souverain pontife François

À la nouvelle de l’élection du nouveau Souverain pontife François, le père Julián Carrón, président de la Fraternité de Communion et Libération, a déclaré :

Dans l’immense joie d’avoir un nouveau guide pour notre peuple de croyants, je suis touché par la façon dont il a réussi à nous communiquer dès son premier acte, avec des gestes simples et compréhensibles par tous, ce sur quoi il fixe son regard. Par le choix de ce nom, François, il nous indique qu’il n’a pas d’autre richesse que le Christ. Il ne s’appuie sur aucun autre mode de communication si ce n’est le témoignage nu et simple du Christ.
Le pape François a exprimé, via une désarmante requête, la conscience que ce témoignage n’est que pure grâce devant être mendiée : « Je vous demande de prier le Seigneur pour qu’Il me bénisse ». Par la prière du Pape avec la multitude des personnes présentes place Saint-Pierre, le miracle de ce qu’est la vie de l’Église – dont le cœur est le Christ lui-même – a pris forme aux yeux du monde entier.
Je suis touché par l’harmonie profonde, fondée sur la foi en Jésus-Christ, qu’il y a entre le réalisme de Benoît XVI – qui par son geste a rappelé au monde que l’Église appartient au Christ – et l’humble réalisme du pape François, qui a immédiatement exprimé la conscience de son ministère en tant qu’Évêque, en communion et en chemin avec le peuple de l’Église de Rome « qui est celle qui préside dans la charité à toutes les Églises » selon l’heureuse expression du grand saint Ignace d’Antioche.
Émus par l’invitation à entamer le chemin ensemble, Évêque et peuple, nous demandons à la Sainte Vierge, pour chacun de nous, l’abandon dans le Christ que nous témoigne François à cet instant.
Reconnaissants envers l’Esprit Saint pour avoir donné un guide à Son Église, nous entamons donc le chemin avec le désir de suivre et de servir le Pape de tout notre être, comme nous l’a enseigné don Giussani : « le visage de cet homme [le Christ] est aujourd’hui l’ensemble des croyants qui en sont le signe dans le monde, ou – comme le dit Saint Paul – le Corps, Corps mystérieux, appelé aussi « Peuple de Dieu », guidé, en guise de garantie, par une personne vivante, l’Évêque de Rome ».


Bureau de presse de CL

Milan, le 14 mars 2013.

© Fraternità di Comunione e Liberazione. CF 97038000580 / Webmaster / Note legali / Credits