Congrégation des Sœurs de Charité de l’Assomption - La fécondité du charisme

Congrégation des Sœurs de Charité de l’Assomption

Parmi les agrégations liées au charisme de don Giussani, il y a également l’Institut religieux des Sœurs de Charité de l’Assomption, formé en 1993 par décret pontifical comme institut autonome détaché de celui des Petites Sœurs de l’Assomption dans lequel de nombreuses jeunes femmes, provenant de CL, étaient entrées dès les années soixante. Don Giussani avait été très touché par la simplicité et la charité vécues par ces sœurs, et il avait reconnu une sensibilité commune avec sa manière de comprendre et de vivre la vie chrétienne. Il avait donc orienté, vers cette expérience, les vocations qui naissaient dans son mouvement et étaient plus sensibles à l’aspect de la charité.

Les vicissitudes ecclésiales d’après-Concile menèrent à une différenciation progressive, qui culmina dans la naissance d’une nouvelle famille religieuse ; celle-ci a trouvé en don Giussani le guide pour vivre aujourd’hui le charisme du fondateur, le père Stéphane Pernet, qui a vécu en France au XIXème siècle. Frappé par la misère matérielle et morale dans laquelle sombraient les familles ouvrières, ainsi que par leur éloignement de l’Église, le père Pernet donna le jour à une œuvre dans laquelle des femmes consacrées se mettaient au service des familles, en partageant leurs besoins concrets à travers les soins prodigués au malade et le service domestique, témoignant ainsi de l’amour du Christ présent dans l’Église et réveillant la foi par le moyen de la charité. C’était dès le départ une œuvre apostolique qui visait, comme le disait le fondateur, à « refaire un peuple à Dieu ».

Les Sœurs de la Charité de l’Assomption continuent aujourd’hui la même mission, en tenant compte des changements de la société qui rendent souvent nécessaire de s’insérer, avec la physionomie qui leur est propre, dans le réseau de services des organismes locaux. Leur action s’adresse à la famille, à travers un travail à domicile d’assistance aux malades, aux enfants en difficulté, aux personnes âgées, en ayant toujours à l’esprit la dignité de la personne, digne d’estime par le simple fait qu’elle existe. De là naît l’aventure fascinante du partage, dans lequel l’homme est valorisé parce qu’il est voulu et aimé par Jésus Christ et où son histoire a du sens parce qu’elle a un destin d’espérance.

L’Institut est constitué aujourd’hui de plus d’une centaine de sœurs. L’itinéraire de formation, tout en restant fidèle aux caractéristiques propre à la vie religieuse, suit de près, sur le plan de la méthode comme pour les contenus, celui des Memores Domini, en reconnaissant en ceux-ci la richesse que le charisme de don Giussani offre pour la déclinaison de l’expérience de virginité. Les sœurs sont présentes en Italie à Milan, Turin, Trieste, Rome et Naples, et en Espagne à Madrid . Le Chapitre Général des Sœurs de la Charité de l’Assomption, célébré en novembre 2005, a déclaré don Giussani fondateur de l’Institut aux côtés du père Pernet. Le Saint Siège a approuvé et confirmé cette décision.

© Fraternità di Comunione e Liberazione. CF 97038000580 / Webmaster / Note legali / Credits