31 mars 2014 - Lettres de Julián Carrón

31 mars 2014

Après la réélection à Président de la Fraternité de CL

Milan, le 31 mars 2014

Chers amis,
samedi 29 mars dernier la Diaconie de la Fraternité s’est réunie à Milan pour élire son président, le mandat de six ans prévu par les statuts étant arrivé à terme.

J’ai dès le début exprimé aux membres de la Diaconie une préoccupation qui me tenait à cœur : je ne voulais pas que ce soit une élection formelle, mais plutôt l’occasion de faire le point sur la situation du mouvement après les défis que nous avions eu à affronter durant ces années. Ils ont tous été témoins du parcours que j’avais proposé pour répondre à ces défis, dans la tentative de tirer profit de tout ce qui arrivait, pour que nous puissions mûrir, en suivant le chemin et la méthode suggérés par le charisme.

J’ai ensuite rappelé que j’étais bien conscient de ne pas être le détenteur de ce charisme. Le fait d’avoir été choisi par don Giussani pour guider le mouvement ne cautionne pas pour autant tout ce que je fais. En considérant tout le chemin parcouru, les membres de la Diaconie ont eu en main tous les éléments pour évaluer la pertinence de ma proposition aux exigences de la vie, ainsi que les données nécessaires pour juger si cette proposition était fidèle au charisme reçu.

Pour que la discussion soit vraiment libre, j’ai clairement indiqué que personne ne devait se sentir redevable envers moi, même ceux que j’avais personnellement désignés pour participer à la Diaconie. Le bien du mouvement devait être l’unique préoccupation dans notre choix de la personne la plus adaptée pour le guider. Et il n’y avait qu’une seule attitude possible pour accomplir cette tâche : il fallait obéir au Mystère pour être en mesure d’identifier la personne le plus à même de faire avancer notre histoire, afin que nous puissions répondre de façon de moins en moins inadaptée à la requête du pape François qui nous demande d’être des témoins de l’essentiel dans toutes les périphéries existentielles.

Suite à cette introduction, un dialogue sincère et profond a eu lieu, pendant lequel chacun a partagé ce qu’il avait vu et ce dont il avait fait expérience au cours du chemin de ces années. Il serait impossible de résumer en quelques lignes la richesse des interventions de chacun. Mais je vous avoue que j’ai été frappé par le niveau d’autoconscience de ces interventions, qui est un signe communionnel de la vitalité de notre charisme en de nombreuses parties du monde. Croyez-moi, neuf ans après la mort de don Giussani, cela est tout sauf acquis.

À la fin de ce dialogue, qui a duré toute la matinée ainsi que tout l’après-midi, nous avons procédé au vote. La Diaconie s’est prononcée pour ma réélection, ce que j’ai accepté, par gratitude envers cette histoire qui m’a généré et qui continue à me générer avec vous, et aussi parce que je désire continuer à vivre l’aventure passionnante de ces années.

Je vous invite, à travers cette nouvelle étape de notre histoire, à retrouver le désir de marcher ensemble vers le destin, Jésus-Christ qui nous a conquis, pour devenir toujours plus les enfants de don Giussani. Que chacun de nous et que chacune de nos communautés puisse devenir, par l’intercession de la Vierge, de plus en plus témoin de la grâce qui nous a fascinés, avec la même tension que celle qui habitait Pierre et Jean lorsqu’ils cheminaient vers le tombeau au matin de la Résurrection.

Priez pour moi, afin que je puisse servir toujours plus cette merveilleuse histoire qui nous a pris.

En attendant de vous revoir, pour beaucoup, à Rimini, aux exercices spirituels,
Bien à vous,

Père Julián Carrón

© Fraternità di Comunione e Liberazione. CF 97038000580 / Webmaster / Note legali / Credits